La Vendée nous accueille

Sortie à Maché (Vendée)

10/11 novembre 2018

Rassemblement Place du Château à Jonzac, comme d'habitude, à 07h45 pour un départ à 08h...10 ….... et, comme d'habitude, nous avons « bâché » pour rejoindre notre destination à MACHÉ (85).

20 ZL ont répondu « présent » pour cette merveilleuse aventure mais un peu échelonnés sur le parcours.

Jojo et Mary, les organisateurs, avaient déjà pris les devants car ils étaient partis en vacances en Bretagne en début de semaine et nous les retrouvions aux gîtes.

2 itinéraires au choix, l'un roulant (en cas de pluie) par St-Jean d'Y, Epannes, Fontenay le Comte, La roche sur Yon, Maché et l'autre (un peu moins roulant mais pour 80 km/h!!!) par Saintes, Surgères, Marans, Luçon, Maché. C'est ce dernier que nous choisissons.

Isabelle et Lucas sont en voiture et partent directement sur zone.

Mitch prend en charge le groupe et nous nous élançons sur nos bolides « humides », même pas peur, avec Philippe, Didier et Sabine, Jean-Luc et Valeyrie, Dominique et Joce, Christian, Patrick R et T, Bénédicte, Jean-Luc et Jacqueline. Nous prenons Jean-Pierre au rond-point de « Diconche », puis direction Taillebourg, Saint-Savinien où une déviation nous emmène dans la campagne. Retour sur l'itinéraire, Tonnay-Boutonne, Surgères, Marans avec arrêt pipi au Super U, puis direction Luçon, avec une bonne rincée, pour la pause-café et où nous rejoint Chantal, pour la fin du parcours (Mary et Laurent nous font un petit coucou). Il nous reste environ 60 km. Nous arrivons aux gîtes et avons qu'une hâte, enlever nos vêtements humides et retrouver un peu de chaleur et de réconfort au pique-nique.

Maryline et Joël, partis quelques jours plus tôt, retrouvent le reste des « aventuriers », un peu humides, aux gîtes, vers 12h30. Chacun prend possession de son hébergement. Le « pique-nique » de midi sera apprécié dans la salle collective, au chaud.

A 14h45 départ pour la visite du Logis de la Chabotterie. Superbe lieu où est reconstituée une habitation à l’époque des guerres de Vendée (Voir l’histoire du général Charrette). Très intéressant, d’autant plus que pendant ce temps-là, le ciel se vidait un peu. Ensuite, petite galère pour trouver un point « carburant » pour une moto. Retour au gîte, de nuit, pas très agréable. Le meilleur arrive : le repas, précédé bien sûr du traditionnel apéro, et de son lot de commentaires joyeux. C’est une raclette qui est prévu. Je ne sais pas si c’est la chaleur des réchauds, mais c’était chaud, très chaud. Les visages de certains avaient repris des couleurs, très soutenues…. La nuit remettra tout cela en ordre. Dimanche matin : changement de programme ; le petit tour au marché d’Aizenay est remplacé par la visite de l’épicerie du village. En effet, les parapluies étaient fortement recommandés. Mais rien ne nous arrête !!

Après le repas, c’est le départ pour retrouver Jonzac. Un groupe de 6 personnes a choisi de prolonger son séjour dans la région et ne rentrera que lundi soir. Ceux- là serons secs ! Le retour de l’autre groupe sera un peu arrosé, lui, mais cela nous le savions dès le matin.

Résumé : une traditionnelle sortie pluvieuse des Zigs Loups.

J. B.

icone-zigs-loups.jpg

 

inscription newsletter