rocamadour 28/30 septembre 2013

Sortie Rocamadour – 28 au 30 septembre 2013

 

14h15 ce vendredi, par un temps magnifique, Jean-Philippe,  Laurent S., Patrick et Joëlle, Joël et Andrée, Patou et Cathy, Christian et Monique (huit motos) prennent la route emmenés par Laurent B. (Lolo pour les intimes !). Marie-Pierre nous a précédés en voiture, avec la montgolfière et tout son matériel.

Après un voyage rapide nous arrivons au camping de Rocamadour où nous retrouvons Antoine et Monique, venus en camping-car.

Juste le temps de se changer dans les mobiles homes et nous voilà partis vers le fond du canyon : la météo est clémente et les montgolfières ont commencé à décoller.

Nous aidons Laurent et Marie-Pierre ainsi que Claude leur ami à gonfler leurs ballons. C’est un moment majestueux : l’enveloppe posée à terre se gonfle doucement et prend une belle forme arrondie, les « apprentis » maintiennent l’ensemble jusqu’au décollage qui se fait tout en douceur. Les pilotes invitent deux ou trois passagers à monter dans la nacelle : il faut tenir compte du poids des passagers ! Ainsi Joëlle et Christian s’installent avec Claude, tandis que Cathy, Jean-Philippe et Andrée rejoignent Laurent dans sa nacelle.

Quel moment magique que de voir s’élever ces ballons multicolores dans le site extraordinaire de Rocamadour ! Mais c’est encore plus beau d’en haut et nos amis sont encore tout émus de leur vol.

Restés à terre, nous revenons vite à la réalité et montons dans les véhicules pour aller, avec les remorques, récupérer matériel et passagers.

L’atterrissage se fait lui aussi tout en douceur à la nuit tombante et après avoir soigneusement replié l’enveloppe et rangé le matériel, c’est le moment d’arroser ce baptême ; c’est une tradition et tout est prévu y compris la nappe qui orne l’abattant de la remorque !

Nous rentrons au camping et partons au restaurant que Laurent a retenu pour nous. Marie-Pierre et Laurent rejoignent leurs amis à un repas prévu par l’organisation de la manifestation.

Le lendemain, samedi, la météo s’est dégradée et le décollage des montgolfières est annulé. Nous partons visiter le petit village de Carennac. C’est un des plus beaux villages de France dont nous explorons les ruelles. Baigné par les eaux de la Dordogne, resserré autour d'un prieuré clunisien fondé au XI° siècle, qui malheureusement était fermé en ce samedi matin, le village a conservé son aspect médiéval et chaque pierre y raconte une histoire.

Retour à Rocamadour. Nous avons rendez-vous à midi à la chèvrerie de la Borie d’Imbert où nous devons retrouver les copains partis ce matin de Jonzac : Joël et Maryline, Gilles et Katia, Jean-Luc et Jacqueline. Laurent nous a commandé un pique-nique local et nous nous régalons. Nous sommes attendus à 14h30 pour visiter Rocamadour : Marion, notre guide, est très intéressante et parfois même truculente. Nous apprécions cette découverte historique de la cité. La promenade est « sportive » et quelques unes d’entre nous remontent aux motos par l’ascenseur…

Toujours pas de vol ce soir, la météo ne le permet pas…

Retour au camping, l’orage monte et nous prenons l’apéro sur la terrasse avant de reprendre les motos pour un dîner typique du Lot. Nous serons obligés de « bâcher » pour rentrer au camping !

Dimanche, les montgolfières ne volent encore pas ce matin.

Laurent a retenu pour nous la visite des grottes de Lacave à une dizaine de kilomètres de Rocamadour. Nous y sommes vers 10 heures, notre guide est intarissable et le groupe est peu nombreux. Après l’accès au cœur des grottes par le petit train, la visite se poursuit à pied par la salle de la tarasque, où une roche évoque un animal fabuleux. Après la traversée du couloir des neiges et de la salle des trois parques, la salle des orgues renferme une concrétion appelée Notre Dame de Lacave ; vient ensuite la salle du grand Dôme, puis les lacs se font plus nombreux, les concrétions prennent des formes plus curieuses… pour arriver au plus grand trésor de Lacave : la salle des merveilles, 2000 m2, où les effets de la lumière noire rendent phosphorescentes les concrétions vivantes.

Retour sous le soleil à Rocamadour où nous achetons un pique-nique. Nous nous installons sur la terrasse du restaurant du camping mis gentiment à notre disposition par la gérante qui, en plus, nous offre le café.

Après le repas, retour vers Jonzac pour Gilles et Katia, Patrick et Joëlle et Laurent S. Joël, Jean-Luc, Jacqueline et Patou partent pour une balade moto tandis que les autres préfèrent flâner dans Rocamadour au cas où les montgolfières décolleraient. Petit tour à la brocante, pot en terrasse pour nous protéger de l’orage menaçant et finalement retour au camping avant l’orage. Les montgolfières ne voleront pas au grand regret de la dizaine de milliers de curieux.

C’est la dernière soirée : Dernier apéro sur la terrasse, Laurent, Marie-Pierre et leurs amis aéronautes nous ont rejoints, déçus de ne pas avoir pu voler, mais heureux de partager le champagne.

Le retour vers Jonzac est prévu le lundi, dans la matinée pour les uns, en prenant le temps de se promener pour les autres…

Même si la météo a perturbé l’envol des montgolfières, ce fut un super week-end et nous remercions Laurent et Marie-Pierre d’avoir su gérer les deux organisations avec autant de rigueur et d’attentions.

 

 

 

icone-zigs-loups.jpg

 

inscription newsletter