2013

  • Luçon sortie FFM 26mai

    15 Luçon sortie FFM 26mai
    SORTIE FFM DU 26 MAI A LUÇON   11 participants des Zigs Loups : Monique et Christian, Monique et Antoine, Joëlle et Patrick R., Joël B., Andrée et Joël G., Chantal, Laurent S.  Au programme la découverte du Marais Poitevin.   Heure de rendez-vous 7h 45 pour les inscriptions et le café croissants (Copieurs va !).   Nous, les Zigs Loups, pas partisans des levers matinaux, nous sommes partis la veille prendre possession de notre hébergement ; les uns chez des amis, les autres au camping. Oui, nous avons campé : un véritable 3 étoiles ; plancher en bois, 2 chambres avec de vrais lits, séjour, coin cuisine ...et même la lumière. Trop bien ! On a fêté ça en prenant un petit apéro.  Repas chez Chantal : bon moment de convivialité et retour au logis. Bien au chaud dans les duvets et couvertures (le gérant s'est bien douté qu'il y avait des frileuses) nous avons passé une bonne nuit, bercés par les ronflements réguliers et continus de nos Basques de voisins. La douce sonnerie du tél. nous a fait émerger ; à 5 °, pas de prolongations sous la douche (chaude : si si !) Aux inscriptions, nous retrouvons les copains de Luçon et réussissons à partir à l'heure. C'est que le programme est chargé : balade de 120 Km dans le marais avec 3 arrêts dans les points clé : l'écluse qui commande la vidange dans la baie de l'Aiguillon des canaux des 5 abbés , des buches et de Marans et le canal de la Banche, puis à l'Ile d'Elle, le gouffre, et enfin à Maillé. Pas de visite touristique.  Très, très technique, avec les explications du passionné et passionnant Jean Claude. Il sait de quoi il parle : il y habite et nous ne tardons pas à comprendre son attachement à ce petit coin de terre. Au retour nous saurons tout sur les canaux (certains datant du 17 ° siècle, lors de l'assèchement des marécages pour les transformer en terres cultivées et pâturages) et les ponts " canaux  " qui se croisent à angle droit : un dessus, un dessous pour éviter le partage des eaux et les inondations. Ces ouvrages, qui vont tous vers la mer, véritables défis humains, sont encore en bon état. Ce qui est incroyable, c'est qu’avant, tout ce territoire était envahi par la mer ; nous sommes parfois à -5 m. ; on comprend le phénomène Xynthia. De ci, de là, les cabanes sur des émergences calcaires : certaines sont encore habitées. Et la façon intelligente dont c'était géré ! Terres fertiles et pâturages communaux et tant d'autres choses. Nous aurions pu continuer longtemps encore, mais il fallait bien rentrer. D’ailleurs, certains ventres affamés réclamaient leur pitance.    Et, le repas ne manquait pas d'originalité, version africaine : apéro sans alcool et acras de morue, colombo de porc et patates douces et café gourmand (bien sûr avec un gâteau à la noix de coco)  ...et la petite touche de plus : thé sénégalais à l’orange, servi par deux charmantes Sénégalaises. On a remarqué que notre président était très attaché au rapprochement des cultures.   Et après ? Il a bien fallu rentrer. Le groupe s'est dispersé entre Luçon, La Rochelle et Jonzac par le chemin des écoliers.   Merci à nos amis Luçonnais pour cette belle journée, avec le soleil en prime. Nous sommes rentrés avec une certitude : une sortie organisée par Luçon : ça reste une valeur sûre !!! Suite de nos aventures à la prochaine sortie.    Andrée pour le texte  Christian pour les photos et Monique pour la mise en page  
  • GP république Tchèques Aout 2013

    6 GP république Tchèques Aout 2013
    GP REPUBLIQUE TCHEQUE  AOUT 2013   Nous étions 8 ZL au GP de Bron en République Tchèque Après quelques jours passés à Prague , nous sommes arrivés à Strachotin ou Maryline avait réservé une jolie petite maison , prés de Bron Grande première pour Jacqueline qui n’avait jamais assisté à un grand prix Le drapeau français nous a suivi tout le weekend grâce aux béquilles de Mari-Claude , très courageuse , car nous avons beaucoup marché. Nous nous sommes posés à coté du fan club de Valentino Rossi , quelle ambiance, super . Encore un GP magnifique et un très bon souvenir pour toute la bande A refaire 
  • Sortie FFM de Pentecôte à Port de Bouc

    4 Sortie FFM de Pentecôte à Port de Bouc
    Sortie FFM de Pentecôte à Port de Bouc Ce jeudi après-midi, nous sommes quatre à partir vers le Sud : Joël et Andrée, Christian et Monique. Ça commence bien, il pleut à Montendre ! Comme nous avons le temps, nous faisons une étape à Frouzins, où nous passons la nuit. Nous repartons le lendemain pour Saint Rémy de Provence, où nous arrivons en fin d'après-midi un peu humides après un repas pourtant ensoleillé à Aigues Mortes. Nous faisons du tourisme !!! Le rassemblement commence le samedi et nous avons prévu d'y arriver avant midi. Nous n'avons qu'une cinquantaine de kilomètres pour atteindre Port de Bouc et heureusement! C'est le déluge et le vent arrive de loin, en Camargue. Nous trouvons facilement le lieu du rassemblement qui est fléché : le camping "La Mérindole"... A notre arrivée, les responsables ne sont pas tout à fait prêts à nous accueillir et nous décidons d'aller prendre possession de notre chambre d'hôtel. Nous arrivons au centre ville sur le port à l'hôtel B&B. Nous y retrouvons nos amis luçonnais qui nous racontent leurs déboires de la nuit : motos rayées et valises forcées ou volées. Devant ces incivilités, les responsables du rassemblement ont pris la décision de garder les motos sur le lieu fermé et surveillé du rassemblement pour la nuit prochaine et de nous transporter par minibus... Dans l'immédiat, nous nous installons et partons sous la pluie avec les luçonnais à la recherche d'un restaurant sur le port. Nous sommes accueillis au "double six" par des restaurateurs motards sympas qui n'ont pas d'autres clients que nous. Il est vrai qu'il tombe "des cordes"! Nous nous attardons à table, l'ambiance est agréable et nous n'avons vraiment pas envie de nous tremper. Après une petite sieste nous repartons vers le lieu du rassemblement où nous pointons. Il est 18 heures et les organisateurs, devant la météo exécrable, ont trouvé une salle pour le repas du soir. Les pauvres sont un peu désorganisés par les évènements (météo et vandalisme sur les motos). Nous prenons le minibus pour aller dîner : démonstration de danse country et repas. L'ambiance tarde un peu à se dérider, mais c'est la faute de la météo. Nous rentrons à l'hôtel à pieds : il ne pleut plus ! Nuit calme. Le lendemain, surprise ! Le soleil inonde la chambre. Nous nous préparons et reprenons le minibus pour aller au petit déjeuner. Puis nous participons avec plaisir à la balade organisée par nos amis de Port de Bouc vers Martigues avec un arrêt à la plage et au port de Carro. Des surfeurs profitent des vagues et nous les observons un moment. Il fait beau et c'est un plaisir. Retour au camping pour le repas. Avant l'apéro, remise des prix. Nous n'en avons pas ! Heureusement car les coupes sont énormes et il faut les caser dans les bagages ! Repas tous ensemble puis c'est le retour pour la plupart. Quant à nous, nous regagnons Saint Rémy, car nous avons la chance de pouvoir prolonger notre séjour et de rentrer tranquillement dans la semaine.
  • Sortie de la Ronde des Moulins le 24 février 2013

    14 Sortie de la Ronde des Moulins le 24 février 2013
    Sortie de la Ronde des Moulins le 24 février 2013 Sur le Bandiat et la Tardoire en charente.                Le rendez-vous était fixé à 9 h à Barret chez Laurent et Marie-Claude, ce dimanche 24 février.  La météo avait annoncé de la neige….  Quelques téméraires avaient malgré tout  répondu à l’invitation : Patrick R, Antoine C, Joël G, Patrick T, Alain et Sameline.  Vincent Brémaud et Laurent un copain se sont joints à ces durs.  Après un petit déjeuner pris bien au chaud,  les moteurs commencent à raisonner afin de faire chauffer les machines et motiver la troupe. 9 h 45 nous prenons la route direction Jurignac où Jean et Claudine nous attendent sur le GW. Le thermomètre annonce 1 degré. Nous traversons Mouthiers, le soleil pointe, Torsac,Dirac, Garat. Premier arrêt à Bunzac au moulin de trotte renard.                                     Le four à pain nous attire comme un  aimant. Ouf un point de chaleur. Visite des lieux,achat de pains variés,  d’huile de noix et apéritif offert par le propriétaire.              Dehors le soleil se voile et la grisaille gagne. En route pour le moulin de la Forge à Rancogne. C’est là aussi un propriétaire passionné qui nous ouvre les portes et  nous  commente le fonctionnement et l’histoire de son bâtiment. Ici on fait de la farine de maïs, de l’huile de noisette (et des gâteaux).  Le site est merveilleux mais il faudra revenir en été pour mieux l’apprécier.   Le brouillard apparaît, mais nous continuons notre périple vers Vilhonneur.  Là nous faisons un bref arrêt au gué romain,puis découvrons  un moulin très particulier car celui-ci scie la pierre. L’acceuil du responsable est très chaleureux (motard lui-même). La machinerie fonctionne parfaitement . Le site est animé par divers ateliers, modelage, sculpture sur  pierre et sur chocolat, si si sur chocolat, exposition de minéraux et à l’étage une artiste peintre a orné les murs de ses tableaux très colorés.              Il est maintenant 13 h 30 et à l’extérieur la neige tombe. Deux solutions s’offrent à nous : Pique-nique tout de suite ou pique nique dans 45 mm au chaud. A l’unanimité, la deuxième proposition est retenue. C’est donc par la RN10 que nous regagnons Barret. L’apéro est le bienvenu pour nous réchauffer, avant de déjeuner en toute simplicité avec nos sandwichs bien améliorés. et la journée s’est terminée comme elle a pu…Merci à tous pour votre attention et votre bonne humeur.
  • Angoulins 13/14 avril

    16 Angoulins 13/14 avril
    Sortie Angoulins – 13 et 14 Avril 2013   Il est 10 h et, sous un beau soleil, Joël et Maryline, Patrick et Florence, Patrick et Joëlle et Christian et Monique prennent la route vers Angoulins. Le voyage est très agréable et sans souci. Nous arrivons peu avant midi sur le lieu du rassemblement FFM. Inscriptions, bracelets et nous nous dirigeons vers le camping où nous avons réservé deux bungalows. Bien sûr, l’accueil est fermé, mais le responsable nous a laissé la localisation des bungalows et nous pouvons donc nous installer. Nous investissons les lieux et pique-niquons tranquillement sur la terrasse. Laurent et Chantal arrivent à leur tour et nous rejoignent pour le pique-nique. Nous avons rendez-vous vers 16 heures pour la balade organisée par nos amis Rochelais. Chantal et Laurent montent leur tente et nous partons tous prendre un café sur le lieu du rassemblement. Vers 15h45, une soixantaine de motards commence à se rassembler pour la balade qui nous emmène à La Rochelle. Les Zigs Loups sont sollicités pour l’encadrement. Les Rochelais ne fonctionnent pas comme nous, ils n’utilisent pas la méthode du « tiroir », mais il faut s’adapter ! Par de petites routes côtières, nous arrivons au port des Minimes où nous prenons le bus de mer. C’est sympa et original ! Arrivés au Vieux Port, nous avons 1 heure et demie de temps libre pour la visite du centre ville. Nous y flânons et après un rafraîchissement en terrasse, regagnons le bateau. Retour par le bus de mer, très agréable… Nous repartons vers notre camping, Une navette est prévue pour nous amener au repas du soir et le chauffeur vient nous prévenir qu’il reviendra nous chercher vers 20h. Nous avons le temps de prendre l’apéro entre nous : c’est l’anniversaire de Maryline et nous avons des « munitions » ! Aussitôt dit, aussitôt fait ! Et nous passons un bon moment, bien arrosé, accompagné d’éclats de rires, blagues obligent !!! Nous repartons avec la navette vers le lieu du repas. Nous avons des places réservées tous ensemble et le repas se passe dans une bonne ambiance. Maryline fait la connaissance d’un couple de motards, arrivé là par hasard, en cherchant à rouler avec d’autres motards. Nous réussissons à les faire placer à côté de nous. Ils sont originaires de Charente et cherchent un club… Nous leur donnons nos coordonnées pour qu’ils puissent regarder notre site. La soirée est animée par un DJ qui met de l’ambiance et finalement la plupart des motards se retrouve sur la piste de danse jusqu’à une heure avancée. Nous rentrons nous coucher en ordre dispersé : 4 au premier tour de la navette et les 6 autres une heure après. Mais les « fêtards » du deuxième tour n’avaient pas vraiment envie de dormir et décidèrent de finir la soirée devant un verre sur la terrasse d’un des bungalows : blagues, rires et autres plaisanteries durèrent encore une bonne heure ! Dimanche, réveils échelonnés et douches dans les sanitaires communs… Il fait frais et nous ne nous éternisons pas. Nous rangeons les bungalows et chargeons les motos. Chantal et Laurent reviendront plus tard pour plier leur toile qui est humide. Petit déjeuner à la salle polyvalente et nous partons pour la parade dans les rues de La Rochelle. Puis c’est l’heure du dernier repas commun et de la remise des récompenses avant de se séparer. Mais pour nous ce n’est pas fini, nos amis Zigs Loups nous attendent sur la plage toute proche où ils ont pique-niqué. Nous retrouvons Patrick et Verena, Laurent et Marie-Pierre, Chantal et Patrick, Philippe, Antoine et Monique pour une balade qui nous ramènera à Jonzac. Patrick a prévu un itinéraire au plus près de la mer, il fait très beau et nous partons vers Châtelaillon où nous nous arrêtons prendre un café. Puis nous rentrons toujours en suivant la côte, par des routes inconnues de la plupart d’entre nous… Eh oui, il y en a encore ! Au passage, nous nous arrêtons prendre un dernier pot au soleil, avec crêpes pour certains, dans une petite auberge à Saint Dizant. Merci à Patrick Picq de nous surprendre à nouveau !
  • argeles-gazost paques

    9 argeles-gazost paques
    Sortie Argelés Gazost Week-end de pâques (30/31 mars 1 avril 2013) Organisation : Antoine et Monique Chauvet /Loïc Marçais Participants : jean Luc S. et Jacqueline, Christian et Monique H.,Joël et mary B.,Laurent et Marie Pierre Benoit, Florence et Patrick T., Patrick R. & Jean Philippe L..   15 participants /9 motos Rendez vous est donné place du château pour un départ à 9h tout le monde est a l’heure et il pleut Au moment de partir jean Luc s’aperçoit qu’il a oublié le sac de jacqueline ! Il est bon pour un petit allé retour à Archiac … Nous partons sous la direction d’Antoine pour de bon cette fois ,sous la pluie et prenons au passage Patrick et Florence à Montlieu Les averses se succèdent et nous arrivons à Argelès en milieu d’apres midi pour nous désaltérer à Argeles puis nous gagnons notre hébergement à villelongue au gite « les moulins d’isaby » Nos hôtes nous reçoiventt avec gentillesse et nous installent dans nos chambrées. Un petit apéro et nous mangeons en compagnie d’un petit groupe de randonneurs fort sympathique , c’est l’anniversaire de Christian qui est très content de ces cadeaux : des revues érotiques et un caleçon « iband » qu’il ne tarde pas à enfiler pour une exhibition sur la table du repas. Apres une nuit de repos nous partons vers le lac de Payolle , le soleil est au rendez vous …et c’est bon ! La balade moto est agréable , nous pique niquons avant d’attaquer le tour du lac dont les abords sont partiellement  enneigés, Florence s’essaie a la luge avec d’autres mais la neige est trop molle (ou son postérieur trop lourd) elle reste sur place. La virée moto se poursuit et jean Luc qui connait bien le secteur propose un itinéraire retour par des routes sinueuses a souhait. Apres apéro(s) et repas , sous l’initiative de Jean Luc un « tirage » au sort est organisé et des couples virtuels sont composés . fous rires garantis. Tout ça se termine dans les chambres ou il faut bien mettre en application les résultats du tirage . Patrick et jean Luc parcourent les chambres jusque tard dans la soirée, les éclats de rire nous accompagnent jusque dans nos rêves…et nos ronflements (pardon Zezette) Au matin nous croisons les randonneurs qui prennent avec le sourire nos aventures nocturnes. Tous en selle  derrière Loïc M. pour un retour bien arrosé et pique nique sous un abris bus ! Les routes se font plus sinueuse et sèches , le rythme s’accélère jusqu’a  Jonzac Une virée bien sympathique et pleine de bonne humeur.
  • hivernale 26/27 janvier

    3 hivernale 26/27 janvier
    Départ prévu à 8h30, place du château. 7 participants.                    Les conditions météorologiques prévues ne sont pas encourageantes, mais la route humide ne nous affole pas. Un détour par Archiac pour récupérer Lulu, puis par Angoulème pour Jean et Claudine. Tout va bien   Il est prévu d’aller jusqu’à Larochefoucault par la voie rapide, puis de prendre ensuite les routes départementales. Entretemps, la neige a commencé à s’inviter pour nous voir passer, a partir de Roumazières. Pas de quoi nous inquiéter, quoi que !!! Jusqu’à La rochefoucault c’est tout droit. A mesure que nous avançons, le paysage se colore en blanc (voir en gris avec des zones de brouillard). Larochefoucault : changement de programme. Nous restons sur la nationale, en 4 voies, c’est plus prudent pour l’instant, car la route a été salée et la neige ne tient pas dessus. Nous avançons, il n’y a plus de soleil dans nos têtes.  6° au départ, 2° à 30 kms de Limoge, galère en vue !! Halte sur une aire de repos pour nous « désaltérer » et surtout nous concerter. La couche de neige augmente à mesure de notre avancement et nous ne sommes pas encore au plateau  de « Millevaches ». Un coup de fil à Bernadette, à Egliseneuve, nous confirme qu’il a neigé également là-bas. La décision est rapide et unanime : à Limoges, fin des 4 voies et demi-tour.   A l’arrêt carburant prévu, un Joker (Marie-Pierre) contacté  téléphone nous donne une bonne adresse pour manger à Laroche Foucault. Exact, c’était un bon plan ! Le temps s’améliorant, en revenant vers l’ouest, nous profiterons de l’après-midi pour rejoindre nos foyers (pourvu que la place ne soit pas prise !) en passant par les petites routes charentaises, que nous apprécions malgré tout. A l’arrivée (au Jonzacais, pas au Cheval blanc) environ 350 kms tout de même, un peu déçus en pensant à la truffade et ces bons moments que nous avons ratés. Un pot pour échanger nos impressions et retour a casa. L’essentiel c’est d’avoir essayé et de bien finir.  Il faut mentionner pour la 1ère fois, la présence d’une femme : elle s’est bien tenue, elle pourra revenir !!  Partie à remettre. L’année Zig-Loups est lancée.                                                                                                                           J. B.
  • trophée Zigs Loups

    135 trophée Zigs Loups
    Jonzac – 1er mai 2013 – Rallye Zigs Loups  Traditionnellement, début mai, les Zigs Loups organisent leur balade touristique. Et ce sont plus de 100 motards qui se sont retrouvés au Jonzacais où ils ont été accueillis avec café et viennoiseries offerts par le maître du lieu. Dès le matin, il y a de l’ambiance… ! Pourtant la météo ne nous épargne pas en ce premier jour de mai : le temps est orageux, frais et la pluie tombe par intermittence… Après le briefing du président Patrick Rouil, départ par petits groupes de 4 à 6 motos, pour un rallye touristique de 70 kilomètres environ en Haute Saintonge par de petites routes pittoresques et sinueuses à souhait ! Enigmes, jeux d’adresse ou d’observation, questionnaires plus culturels : les petits groupes s’étirent et se perdent (et oui, ça arrive… !) dans la campagne saintongeaise. En fin de matinée tout le monde se retrouve au Gaec « Les Barbins » à Orignolles pour un apéritif, suivi d’un pique-nique. L’après-midi, le groupe redémarre pour le plaisir d’une balade tous ensemble dans la campagne charentaise. Elle nous ramène à Jonzac vers 17h30. La tête pleine d’images et d’éclats de rires, chacun s’est dit au revoir et à la prochaine fois ! Nous tenons à remercier particulièrement les municipalités de Jonzac et Vibrac pour leur soutien logistique, et toutes les communes traversées pour le bon accueil qu’elles nous ont réservé. Nos remerciements s’adressent également à nos hôtes d’un jour du Gaec « les Barbins » pour leur accueil chaleureux nous nous offrant entre autre un abri pour nos agapes, ainsi qu’à la famille Rigolet de Vibrac qui a facilité et permis de sécuriser notre arrêt à Trignac.   Nous remercions également tous ceux qui nous ont aidés dans la réalisation de cette manifestation : ADN moto (Concession Honda – Cognac), Auto-école Épiard (Jonzac), Banque populaire de Barbezieux, Bar Le Jonzacais, Bar-tabac de St Germain de Lusignan, Casino Barrière de Jonzac, Communauté de communes de Haute Saintonge, Crédit Agricole de Jonzac et Barbezieux,  Freddy moto (Jonzac), Garage Citroën Barbezieux, Groupama Barbezieux,  Intermarché de Jonzac, La Civette Jonzac, Leclerc Barbezieux, Luchard Décalcolux Jonzac, Norauto Jonzac, Pineau-Cognac Gaillard (Clion), Société Papyrus Consac, Tek moto Barbezieux. les vidéos du trophée Zigs Loups
  • Lourdes

    48 Lourdes
    Pèlerinage du motard à Lourdes   Sortie Zigs loups du 14 au 16 juin 2013     Vendredi 14 Le rendez-vous était fixé à la maison de la forêt à 14  h 30. Patrick Florence, Patrick Joëlle, Christian Monique, Chantal, Laurent, Pascal, Loïc M, étaient présents mais deux pèlerins organisateurs manquaient à l’appel : Laurent et Marie-Claude qui ont dû retarder le départ pour des raisons professionnelles. En route pour Pierrefitte Nestallas avec un arrêt à Aire s/adour pour un rafraîchissement. Arrivée à l’heure 20 h 30, à l’hôtel de la gare. Après la distribution des chambres, un copieux dîner nous attendait. Nous profitons de la terrasse pour attendre Laurent et M-Claude qui sont arrivés vers minuit 20. Les cagouilles ne sont pas montées aux roues.   Samedi 15 Après mûre réflexion, le col du Tourmalet et l’Aubisque étant fermés, nous avons choisi le plan C : Vallée de Campan, arrêt café dans le brouillard à la hourquette d’ancizan. Descente sur St Lary. Par chance, le tunnel de Bielsa était ouvert. Passage en Espagne où la canicule régnait déjà. Apéro improvisé sur le parking de la ville fortifiée d’Ainsa. Déjeuner au restaurant médiéval « Bodegas del sobrade ». Très  bon choix de Patrick T et Christian. Très peu de fréquentation sur la place. La route sinueuse de la vallée de Broto a régalé les pilotes et Christian a même fait des étincelles…avec ses reposes pieds. Plein et ravitaillement au Pourtalet, retour à Lourdes par la vallée, le temps presse. Bref arrêt en ville près de l’esplanade. Ici quelques motards testaient plutôt la bière bénite que l’eau.… A l’hôtel, un atelier de découpe nous attendait (réalisation d’une œuvre pour l’une des filles des propriétaires). Apéro très convivial avec ces derniers. Dîner et digeo en terrasse avec la bénédiction de Christian équipé d’un……. balai WC (et oui ça allait bien).   Dimanche 16             Enfin le grand jour. Rassemblement le long du gave dans une ambiance motarde déjà bien agitée... RDV devant la chapelle Saint Patrick (ça ne s’invente pas). Messe très animée, ambiance rock. Une attention de prière a été lue pour les motards disparus, deux des nôtres ont été cités : Dominique et Christophe. Le cortège s’est ensuite rendu à la grotte pour un recueillement et le dépôt d’un cierge au brûloir. Retour aux motos en passant par la fontaine pour remplir quelques fioles d’eau. La procession passe entre deux prêtres qui nous aspergent d’eau bénite, a cela, Loïc et Pascal n’y ont pas échappé… Défilé en ville sous les applaudis-sements des badauds. D’un commun accord et selon les impératifs de chacun, nous nous sommes séparés ici. Les 17 sont rentés sagement, les 16 sont retournés vers Luz. Après une petite collation chez Nelly au « relais des motards » sur la place, nous avons mis le cap sur Barège - le Tourmalet. La quantité de neige et le débit des torrents nous ont impressionnés. Le thermomètre affichait 35°.  Nous devons nous aussi prendre la route des charentes.   Nous sommes désolés pour nos hôteliers qui ont encore subit les caprices de la nature. Deux jours plus tard leur garage a été dévasté et l’eau est montée dans l’hôtel.   Merci à tous pour votre participation à cette sortie ainsi que pour votre bonne humeur. Nous sommes heureux d’avoir passé des moments forts avec vous.   Florence, Marie-Claude, Laurent, Patrick.
  • MOTO CAMP Aout à BREDEBRO. DANEMARK

    39 MOTO CAMP Aout à BREDEBRO. DANEMARK
    MOTO CAMP AOÛT 2013 à BREDEBRO. DANEMARK Participants : Christian et Monique ; Andrée et Joël ; Antoine ; Jean Départ le 16 Août au petit matin ; 1ère étape à Rethel dans les Ardennes. Nuit réparatrice. Le lendemain, il fait grand beau, et le soleil nous accompagne jusqu’à notre hôtel, dans la banlieue de Brême. Pour ce séjour, outre le motocamp, nous avons choisi de visiter le Nord de l'Allemagne : Brême et Lübeck. Ce dimanche, donc, nous partons visiter Brême, ville magnifique au riche passé historique. Le temps est un peu maussade mais le soleil finit par se montrer. Journée fatigante mais riche en découvertes. Nous restons ce soir : un problème de freins sur la moto de Jean et nous préférons consulter un concessionnaire Honda avant de repartir. Lundi 19 Temps couvert. Christian au Garmin, moi à la traduction, on arrive dans une concession impeccable de propreté : verdict après examen de la fuite : il n'y a pas grand chose à faire. On décide donc de tenter la visite du village des artistes à Worpswede. On a à peine le temps de visiter qu'il pleut des cordes ; sans hésiter, la décision est de rentrer à l'hôtel. On passe beaucoup de temps à sécher les vêtements, gants… Mardi 20 août : Réveil de bonne heure ; il fait beau. On prendra l'autoroute pour arriver tôt sur le site du motocamp. Passage du tunnel sous L'Elbe et vue sur le port de Hambourg, gigantesque ; il y a une quantité impressionnante de containers. Paysage monotone. Enfin, nous arrivons à Bredebro : montage des tentes : il n'y a pas encore trop de monde et nous choisissons un bon emplacement au fond à l'abri d'une haie. L'accueil est très sympa  : l’interlocuteur danois pour les francophones , Jean , parle un excellent français et nous donne sa carte  au cas où nous aurions un problème ; chacun reçoit un sac à dos avec crayons ,  des infos sur la région , un badge pour les repas et les visites , une pochette  ...et une couverture (  la veille certains ont eu froid à cause de l'humidité) ; conseils pour faire le plein ; c'est mieux de faire le plein en Allemagne à 16 km, ce que nous ferons car tout est hors de prix ici. Mercredi 21 Août : Petit déjeuner bien complet ; ça permettra de voir venir. À 10h, départ pour la balade sur l'île de Romo en passant par la digue ; c'est vrai qu'on est au pays des polders ! Au loin, des éoliennes en pagaille : on comprend vite pourquoi, vu le vent. Les maisons sont très souvent protégées par des buttes de terre ou des haies. Arrivée sur une immense plage de sable blanc ; les vagues ourlées d'écume viennent mouiller le bord. Christian et moi n'hésitons pas : à l'eau ! il fait beau et c'est un vrai régal. Tant pis pour les frileux ; ils ne savent pas ce qu'ils perdent ! À remarquer : l'encadrement des balades, super : la route est ouverte par une camionnette et tous les carrefours sont sécurisés. Ensuite, visite de la petite ville de Havneby, toujours sur l'île. C’est un endroit très touristique et il y a surtout des hôtels et des restaurants. Petite promenade sur la jetée. Le retour au campement est libre : retour sur la terre ferme. Nous allons visiter la petite ville de Ribe : un vrai bijou avec ses maisons anciennes en petites briques rouges et toits de chaume, une très belle église et la place avec ses cafés. La spécialité, c’est le travail du verre et il y a plein d'artistes ; les pièces exposées sont superbes ; on a du mal à s'en aller ! On aurait bien pris un verre, mais on n'a pas changé d’euros et donc pas de couronnes. Au repas du soir, discours de bienvenue et soirée animée par un orchestre de qualité. Il fait très doux, même tard et je pense à ceux qui ne sont pas venus par crainte d'avoir froid. C'était une bien belle journée.  Jeudi 22 Août : A 10 h, balade. Comme hier je suis stupéfaite de voir comment l'organisation gère les motos. La rentrée des classes a déjà eu lieu et les instits ont amené leur classe pour assister au départ. Cette fois nous allons vers les digues et les polders ; quel travail ! Nous arrivons à la réserve d'oiseaux ; il y a des oies bernaches un peu partout. Nous piqueniquons sur la pente de la digue et repartons pour visiter le château du prince à Schackenborg : visite guidée et traduction par notre nounou, Jean. Pas super, et ça va trop vite ; on n'a pas le temps de regarder et prendre des photos. On visite par pays ; mais pour nous faire patienter à l'entrée nous avons eu droit à une dégustation des huîtres du coin. La visite se termine dans une superbe grange au toit de chaume : les enfants du village nous ont préparé toute une série de gâteaux, du thé et du café qu'ils nous servent eux-mêmes : nous leur donnons de l'argent pour le voyage qu'ils sont en train de préparer. Petit retour en Allemagne : le plein des motos, cabine téléphonique et visite au supermarché. Le soir : discours des officiels sur fond d'orchestre ; de toute façon on n'entend rien… Petite surprise bien agréable ; Joël a apporté une bouteille de champagne, les copains ont prévu les petits trucs à apéro et je fête mon anniversaire. Vendredi 23 Août Départ à 10 h pour la grande parade. Le groupe de Français (113 participants) part en tête : on se rassemble à la sortie du camp et on attend ; c'est très long, mais il faut dire que ce motocamp est l'attraction locale : même les écoles se sont déplacées pour nous voir et les gens prennent des photos et viennent nous parler. C'est assez émouvant, surtout les bambins avec leur gilet de sécurité. Tout le monde est zen, sauf nous qui avons trop chaud, enfin c'est le départ et c'est un long cortège de près de 400 motos et sides qui se rend à la petite ville de TONDER, où a lieu un festival de musique. L'organisation nous a prévu un endroit dans un parc, au bord d'un canal, où piqueniquer à l'ombre des arbres et les motos sont gardées. La ville est très jolie et un peu partout il y a des orchestres ou des musiciens de rue. Sous un tivoli, un musicien nous fait au violon une interprétation magistrale du vol du bourdon pendant qu'une musicienne tricote et fait des écheveaux en rythme ! Ambiance de fête et surtout, il fait très beau. Retour au camp et ...piscine (gratuite pour les participants au motocamp) et pendant qu'on y est : sauna et repos sur les chaises longues : c'est bon ! Photos de groupe sous le portique d'entrée et repas de fin de motocamp ; c'est le moment de la remise des coupes ; les Français en ont 2 : challenge Ferruccio Colucci et FIM motocamp trophée. Ensuite c'est le moment d'échanger les tee-shirts ; je réussis à avoir celui des tchèques. Dernière nuit au Danemark, bercée par l'orchestre. Samedi 24 Août : Ça démonte de bon matin, bruyamment ; il y en a qui sont déjà partis hier et beaucoup viennent de loin. Nous 6 ne sommes pas pressés ; il y a seulement 200 KM jusqu'à Lübeck. Petit incident au départ : il faut montrer nos badges au contrôle ; on ne sait plus où on les a mis. On ne va pas nous garder quand même ! Moment de panique pour ceux qui doivent fouiller au fond des valises. Dimanche 25 Août au mercredi 28 Août : Direction Lübeck, superbe ville que nous visiterons guidés par Andrée avant de continuer par la côte vers Amsterdam puis Brugges, deux villes conseillées par Jean et qui valent vraiment qu’on s’y attarde. Jeudi 29 Août : Une longue route nous attend pour rentrer chez nous, la tête pleine de belles images : nous n'avions jamais vu autant d'éoliennes et de vélos ! C'était un beau séjour, riche en bonne humeur, en rires et en découvertes intéressantes. Nous avons vu d'autres façons de vivre, de beaux paysages, rencontré des gens très chaleureux, toujours prêts à nous aider. Un bon souvenir : quand nous avons fait le plein à la station, en Hollande et où la caissière nous a offert un café et fait longuement signe quand on est partis. Compte-rendu fait par Andrée
  • rocamadour 28/30 septembre 2013

    28 rocamadour 28/30 septembre 2013
    Sortie Rocamadour – 28 au 30 septembre 2013   14h15 ce vendredi, par un temps magnifique, Jean-Philippe,  Laurent S., Patrick et Joëlle, Joël et Andrée, Patou et Cathy, Christian et Monique (huit motos) prennent la route emmenés par Laurent B. (Lolo pour les intimes !). Marie-Pierre nous a précédés en voiture, avec la montgolfière et tout son matériel. Après un voyage rapide nous arrivons au camping de Rocamadour où nous retrouvons Antoine et Monique, venus en camping-car. Juste le temps de se changer dans les mobiles homes et nous voilà partis vers le fond du canyon : la météo est clémente et les montgolfières ont commencé à décoller. Nous aidons Laurent et Marie-Pierre ainsi que Claude leur ami à gonfler leurs ballons. C’est un moment majestueux : l’enveloppe posée à terre se gonfle doucement et prend une belle forme arrondie, les « apprentis » maintiennent l’ensemble jusqu’au décollage qui se fait tout en douceur. Les pilotes invitent deux ou trois passagers à monter dans la nacelle : il faut tenir compte du poids des passagers ! Ainsi Joëlle et Christian s’installent avec Claude, tandis que Cathy, Jean-Philippe et Andrée rejoignent Laurent dans sa nacelle. Quel moment magique que de voir s’élever ces ballons multicolores dans le site extraordinaire de Rocamadour ! Mais c’est encore plus beau d’en haut et nos amis sont encore tout émus de leur vol. Restés à terre, nous revenons vite à la réalité et montons dans les véhicules pour aller, avec les remorques, récupérer matériel et passagers. L’atterrissage se fait lui aussi tout en douceur à la nuit tombante et après avoir soigneusement replié l’enveloppe et rangé le matériel, c’est le moment d’arroser ce baptême ; c’est une tradition et tout est prévu y compris la nappe qui orne l’abattant de la remorque ! Nous rentrons au camping et partons au restaurant que Laurent a retenu pour nous. Marie-Pierre et Laurent rejoignent leurs amis à un repas prévu par l’organisation de la manifestation. Le lendemain, samedi, la météo s’est dégradée et le décollage des montgolfières est annulé. Nous partons visiter le petit village de Carennac. C’est un des plus beaux villages de France dont nous explorons les ruelles. Baigné par les eaux de la Dordogne, resserré autour d'un prieuré clunisien fondé au XI° siècle, qui malheureusement était fermé en ce samedi matin, le village a conservé son aspect médiéval et chaque pierre y raconte une histoire. Retour à Rocamadour. Nous avons rendez-vous à midi à la chèvrerie de la Borie d’Imbert où nous devons retrouver les copains partis ce matin de Jonzac : Joël et Maryline, Gilles et Katia, Jean-Luc et Jacqueline. Laurent nous a commandé un pique-nique local et nous nous régalons. Nous sommes attendus à 14h30 pour visiter Rocamadour : Marion, notre guide, est très intéressante et parfois même truculente. Nous apprécions cette découverte historique de la cité. La promenade est « sportive » et quelques unes d’entre nous remontent aux motos par l’ascenseur… Toujours pas de vol ce soir, la météo ne le permet pas… Retour au camping, l’orage monte et nous prenons l’apéro sur la terrasse avant de reprendre les motos pour un dîner typique du Lot. Nous serons obligés de « bâcher » pour rentrer au camping ! Dimanche, les montgolfières ne volent encore pas ce matin. Laurent a retenu pour nous la visite des grottes de Lacave à une dizaine de kilomètres de Rocamadour. Nous y sommes vers 10 heures, notre guide est intarissable et le groupe est peu nombreux. Après l’accès au cœur des grottes par le petit train, la visite se poursuit à pied par la salle de la tarasque, où une roche évoque un animal fabuleux. Après la traversée du couloir des neiges et de la salle des trois parques, la salle des orgues renferme une concrétion appelée Notre Dame de Lacave ; vient ensuite la salle du grand Dôme, puis les lacs se font plus nombreux, les concrétions prennent des formes plus curieuses… pour arriver au plus grand trésor de Lacave : la salle des merveilles, 2000 m2, où les effets de la lumière noire rendent phosphorescentes les concrétions vivantes. Retour sous le soleil à Rocamadour où nous achetons un pique-nique. Nous nous installons sur la terrasse du restaurant du camping mis gentiment à notre disposition par la gérante qui, en plus, nous offre le café. Après le repas, retour vers Jonzac pour Gilles et Katia, Patrick et Joëlle et Laurent S. Joël, Jean-Luc, Jacqueline et Patou partent pour une balade moto tandis que les autres préfèrent flâner dans Rocamadour au cas où les montgolfières décolleraient. Petit tour à la brocante, pot en terrasse pour nous protéger de l’orage menaçant et finalement retour au camping avant l’orage. Les montgolfières ne voleront pas au grand regret de la dizaine de milliers de curieux. C’est la dernière soirée : Dernier apéro sur la terrasse, Laurent, Marie-Pierre et leurs amis aéronautes nous ont rejoints, déçus de ne pas avoir pu voler, mais heureux de partager le champagne. Le retour vers Jonzac est prévu le lundi, dans la matinée pour les uns, en prenant le temps de se promener pour les autres… Même si la météo a perturbé l’envol des montgolfières, ce fut un super week-end et nous remercions Laurent et Marie-Pierre d’avoir su gérer les deux organisations avec autant de rigueur et d’attentions.      
  • AZET

    32 AZET

icone-zigs-loups.jpg

 

inscription newsletter