vallée d'Osseau week end de paques pyrénnées

   Sortie de Pâques

                                          7/8/9 avril 2012

                                               ------------

 

         Ce samedi matin là, les  18 personnes prêtes pour aller s’oxygéner dans les Pyrénées ne sont pas convaincues que le voyage va  se faire au sec. Le temps gris est présent au départ, place du château, puis va faire place à la pluie dès Montendre. Courage, cela ne sera qu’intimidation pendant un certain temps. Déjà  dans le vignoble  vers Libourne, puis a Cadillac, le ciel est encore gris, mais rien ne nous tombe sur la tête. De quoi nous plaignons nous !

            Traverser les Landes, ce n’est pas  le pied, mais par les petites routes, sans circulation, c’est presque un cadeau, que nous ne boudons pas. La pause restauration se fera sur une  petite aire d’espace vert, à Saint Sever, puis le café sur une place, près de l’église du même village. Température correcte. La suite du parcours se fait par  les petites routes, pas toujours faciles, parfois secouées, mais qu’importe, nous avons un peu de temps. Peu avant l’arrivée (moins de 10 kms) une fantaisie du GPS nous conduit dans une route sans issue. Ah ! le progrès ! Néanmoins, cela nous a permis de constater qu’un pneu de moto était plutôt a plat. Pas de délation, mais les commentaires piquants étaient de circonstance. Un rien nous amuse.

Patou fut notre sauveteur. Quoi de plus naturel pour lui ! Bien sûr, un incident n’arrivant jamais seul, la pluie  a fait son retour a ce moment là ! Ce n’est pas grave, il ne reste plus que quelques kilomètres (un peu plus pour certains) pour rejoindre Bilhères d’Ossau.

            Nous prenons contact avec notre aubergiste, et après avoir déposé les bagages, nous avons convenu de visiter une bergerie, fabriquant du fromage d’appellation « Ossau Iraty ». Tout un roman cette visite ! La pluie, le site, les personnages ont marqué cette authentique (le mot est faible) tranche de vie. La soirée a l’auberge nous a vite fait oublier cette séquence. Quelle auberge ! Des gens adorables, un site sympa, une vue superbe sur la montagne (si, c’est possible quand il fait beau !) Rien à dire, tout baigne.

            Dimanche matin, après une bonne nuit, le choix définitif du trajet doit nous mener côté espagnol, en passant par le col de La Pierre St. Martin. Route légèrement humide au départ, puis brouillard léger (jusqu'à l’arrêt photo), puis brouillard très dense avec un peu de neige fondante sur la route. Bref, pas de quoi « faire péter un chrono » ! Il a fallu de la persévérance pour enfin voir le paysage espagnol. Arrêt de circonstance dans un bar (superbe) pour reprendre des couleurs et des calories. Ensuite, beau soleil, air encore un peu frais mais la température va monter. Le piquenique du déjeuner se fera à Sos del Rey, un magnifique village (historique) perdu au milieu de nulle part. C’est beau, malgré le vent… et la route pourrie qui y conduit. Pas d’escarres a l’arrivée.

            Retour ensuite vers la frontière en passant à Jaca, puis le tunnel du Somport (inutile de tenter le col, vu l’expérience du matin). Coté français, le crachin recommence et nous suit jusqu’ a l’auberge. Enfin l’arrivée, et vive l’apéro !! La soirée fût animée comme il se doit (avec l’arrosage de la retraite de Patrick Picq). Aller, au dodo, car demain il faut encore faire la route.

            Lundi matin, le beau soleil nous incite à faire un détour pour aller au col de l’Aubisque : bon choix la vue sur Gourette enneigé valait le détour. Tout au long du retour (en passant par le Gers et ses belles routes) le soleil nous a accompagnés, et c’était bien. Et voilà, encore une sortie terminée, avec ses anecdotes, ses belles images, ses discutions, la routine quoi !!

                                                                                                                      JB

icone-zigs-loups.jpg

 

inscription newsletter